Comment améliorer sa récupération nerveuse ? | JohnFit Aware

Publié par jonathan dewaele le

Comment améliorer sa récupération nerveuse ? | JohnFit Aware

Comment améliorer sa récupération nerveuse ? 

Brief :

1. Les différents systèmes

2. L'importance du système nerveux dans l'effort

3. Comment améliorer sa récupération nerveuse ? 

 

photographie d'un oeil vert d'une femme en gros plan

1. Les différents systèmes. 

L'être humain est composé de nombreux systèmes, bien différents, tous interconnectés.

Nous connaissons la plupart d'entre eux même si nous ne maîtrisons pas forcément les liens de cause à effet, qui peuvent modifier notre état physiologique ou mentale voir, changer radicalement la perception et les sensations de notre vie.

Certains systèmes sont plus rapides que d'autres et commençons par le système le plus lent : le système hormonal.

Celui-ci est responsable de nos émotions et de diverses réactions physiologiques également. Il crée des modifications qui seront apportées avec un temps relativement important.

Notre alimentation et la qualité de celle-ci, est en partie responsable de notre système hormonal.

 

>Donc le premier lien est : système hormonal et système digestif.

 

Pour les sportifs, il est évident que les hormones ajoutent un rôle prépondérant dans leurs performances.

Mais il est responsable surtout de leur bien-être, dès lors, une alimentation équilibrée et suffisante, adaptée au sport pratiqué, leur permettront de performer

Ensuite, le système digestif est responsable des échanges entre les aliments ingérés et la qualité de ceux-ci. Ils peuvent grandement améliorer ou détériorer nos systèmes.

Les aliments trop salés peuvent modifier la vascularisation et créer ainsi, une constriction des vaisseaux sanguins, ce qui aura des répercussions sur l'augmentation de la pression artérielle, et du rythme cardiaque.

 

>Second lien :  système digestif et système cardio-vasculaire.

 

Le système cardio-vasculaire. Bien entendu, est un système extrêmement important pour les sportifs. Il permet de mettre le corps en mouvement et de maintenir les efforts.

Pour envoyer suffisamment de sang dans les muscles, le cœur doit être d'une taille suffisante, car s'il est atrophié ou trop petit, il ne permettra pas d'avoir des échanges suffisants de sang et d'oxygène vers les autres organes et les muscles du corps.

Un excès de stimulation du système cardio-vasculaire, amène à une sudation très importante, certes utile pour diminuer la hausse de la température corporelle.

 

>Troisième lien : système cardio-vasculaire et système pileux .

 

Le système pileux, assimile de nombreux échanges par le biais de la peau. C'est notre contact au monde extérieur.

Nous récoltons par exemple de la vitamine D via les rayons UV du soleil, et ce, à travers la peau.

Également, nous accumulons de multiples produits chimiques par les différentes crèmes et huiles que nous mettons sur notre peau quotidiennement ! Agissants malheureusement sur nos hormones

Sans oublier que ce système connecte des points clés, nos nerfs, qui sont disposés un peu partout sur la surface de notre peau.

 

>Quatrièmement lien : système pileux et système nerveux.

 

Le système nerveux est LE plus rapide des systèmes.

Responsable de nos vives réactions, de notre vigilance, de notre respiration. Stimulé en excès, il peut provoquer burnout ou crise de panique.

Nous devons apprendre à canaliser notre système nerveux et savoir l'utiliser avec précaution, dans les moments opportuns.

Pour le sportif, c'est ce qui le rendra performant !

Car pour le développement de certaines charges, c'est le système nerveux qui intervient, à travers les muscles et le mouvement.

Ce n'est pas uniquement les muscles qui développent, mais le système nerveux à travers les muscles. Des connexions neuromusculaires sont créés. 

 

>il s'agit bien du 5ème lien entre :  système nerveux et système musculaire.

 

Photographie d'une femme qui fait des étirements dans un parc

2. L'importance du système nerveux dans l'effort. 

Comme expliqué précédemment, le système nerveux est responsable de nos performances à l'effort.

Un cerveau et un influx nerveux puissant, rapide, nous permettront de développer des charges lourdes.

L'entraînement des athlètes de force se fait bien sûr par la technique, l'apprentissage des mouvements et une forme d'hypertrophie musculaire, mais en priorité, il s'agit d'un entraînement sur le système nerveux.

La prise de muscle n'en est qu'une conséquence et non une cause, car on peut être très musclé, mais pas très fort ou peu musclé et très puissant !

photographie d'une femme assise devant un sublime paysage appaisant

3. Comment améliorer sa récupération nerveuse ? 

Si nous avons compris l'importance du système nerveux pour un athlète, et que la récupération nerveuse l'est tout autant que la récupération musculaire... Alors essayons de mettre par écrit, les concepts les plus essentiels à la récupération nerveuse.

Premièrement, bien sûr, il faut avoir un sommeil réparateur.

Dormir suffisamment, en fonction des individus, cela peut varier de 5 h à 7 h minimum de sommeil par nuit.

Veillez à pratiquer également des moments de pause.

Comme moments de pause, je dirais soit une sieste au milieu de la journée ou alors une séance de méditation, d'autohypnose, de sophrologie, de relaxation ou encore un entraînement de tai-chi ou de qi gong, voir des exercices de respiration ou de concentration

Bref, en tout cas, un moment de pause sur votre journée.

 

>>>Téléchargez gratuitement mon ebook sur l'auto hypnose ici. 

 

Ensuite, il faut veiller à ce que les entrainements correspondent à votre capacité nerveuse, car si vous vous entraînez très lourd, très souvent, trop longtemps, vous arriverez à un surentraînement nerveux !

Vous perdrez ainsi les nombreux avantages ainsi que votre progression acquise au fil du temps !

Il est préférable d'être surentraîné musculairement que d'être surentraîné nerveusement puisque ça prend plus de temps pour récupérer convenablement.

Veillez à faire vos séances très lourdes relativement courtes : 30 à 45 minutes maximum par entraînement. (pas comme pour un entraînement de musculation de base)

Également espacer les temps de récupération entre les séries, c'est très important : trois, quatre, cinq minutes, entre les séries.

Laissez aussi des jours de repos suffisants, entre les jours d'entraînement.

Vous devez noter vos performances, si celles-ci diminuent, il est fort probable que c'est votre système nerveux qui ne récupère pas assez rapidement.

Sans oublier que vous devez conserver un apport nutritif relativement haut, pour maintenir une bonne récupération nerveuse, car un régime basses calories, amène à une tension nerveuse importante !

Dès lors, conservez des calories relativement moyennes à hautes, lors des entraînements stimulant énormément votre système nerveux.

Pensez à prendre du zinc, du magnésium et de la vit B6.

Avant de dormir, de la mélatonine.

Ces complètements pouvant aider à une récupération intéressante et à l'amélioration de votre sommeil et de votre système nerveux en général. 

 

En résumé : 

  • Nous sommes nos différents systèmes.
  • Ils sont tous liés et interconnectés. Apprenons à connaître leurs liens de cause à effet.
  • Le système nerveux est responsable de la force de l'athlète beaucoup plus que les muscle seuls.
  • La récupération du système nerveux est un élément essentiel à la performance et à la réussite de l'athlète.
  • Nous avons la possibilité de l'améliorer par différentes techniques d'aide à la relaxation, concentration ou au sommeil.
  • Sans oublier la complémentation qui peut servir d'aide.

 

Bon entraînement à tous !

Illustration du coach belge de fitness johnfit aware avec son logo et des icones de réseaux sociaux

Produit lié à cet article

3 E-Books | PACK PERTE DE POIDS

3 E-Books | PACK PERTE DE POIDS

3 E-Books | PACK PERTE DE POIDS Réussir à perdre du poids n'est pas ce qui a de plus simple. Tu reçois les conseils de tes amis et collègues qui ont essayé tel ou tel...

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.